CAMELAC, une laiterie pour les nomades
(juillet 2002)

Page précédente Page 2/3 Page suivante

Le lait est ensuite transporté dans un véhicule 4x4 appartenant au propriétaire de la laiterie.

(Photo B. Faye)
(Photo B. Faye)

(Photo B. Faye)


La collecte du soir se fait à la tombée de la nuit (ici dans le campement d'Ekarkiwi). La traite des chamelles se pratique de la manière la plus traditionnelle : traite manuelle, incitation de la chamelle à donner son lait par la présence du petit. Plusieurs techniques sont possibles pour partager la production avec la chamelon. Souvent, deux pis sont traits tandis que le petit tête les deux autres.


(Photo B. Faye)


Le lait destiné à la consommation personnelle est stocké parfois dans la traditionnelle Akaban, récipient en bois grossièrement taillé. Mais l'essentiel est, là aussi, reversé dans les bidons de plastique de la laiterie à la lumière des torches électriques.
(Photo B. Faye) (Photo B. Faye)

Page précédente Page 2/3 Page suivante

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr