Le chameau de lutte en Turquie
nouveau

La Turquie fait partie des 48 pays du chameau. Malheureusement sa population cameline a décliné de façon dramatique depuis les années 30 passant de 140,000 à environ 800 têtes en 2007. Il semble cependant que ce déclin soit arrivé à sa fin, car depuis cette date, les effectifs remontent pour atteindre 1500 têtes. La reprise est timide, mais elle est sous-tendue par deux phénomènes :
(i) le statut du chameau en Turquie est très spécial car c’est un animal essentiellement utilisé pour la lutte ! Il s’agit bien de lutte et non de combat car les protagonistes sont séparés avant qu’il n’y ait la moindre blessure. Ces lutteurs sont élevés comme un fils de la famille (ce sont toujours des mâles en rut bien évidemment). Ils sont l’objet de tous les soins, bichonnés, décorés, nourris à la main. Autre particularité, ce sont des hybrides de Bactriane et de dromadaire (père Bactriane et mère dromadaire), ce qui donne des animaux très corpulents, entraînés comme des champions et l’objet de toutes les sollicitudes de leur propriétaire.
(ii) l’engouement pour le lait de chamelle en est à ses débuts mais avec des prix très attractifs (le litre de lait se vend entre 15 et 20 € !!), les éleveurs lorgnent vers ce nouveau marché porteur, et l’on voit ici ou là, se mettre en place des élevages laitiers avec machine à traire.
La lutte caméline a lieu en hiver (pendant la période de rut, de novembre à mars. Les festivités sont très populaires et des dizaines de milliers de personnes viennent assister à cet évènement qui s’inscrit dans une longue histoire (plusieurs milliers d’années), désormais répertoriée dans la liste du patrimoine universel de l’UNESCO.
Récemment un premier symposium scientifique a eu lieu à Selçuk sur la côte ionienne de Turquie, comme pour jeter les bases d’un investissement plus important de la communauté scientifique turque à ce monument de la culture locale.

photo B. Faye photo B. Faye
Chameau hybrides prêt pour la lutte
Photo B. Faye

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr