Comment se dit et s'écrit "chameau" dans le monde
(actualisé en janvier 2017)

Voici quelques mots dans différentes langues signifiant chameau (ou dromadaire) avec pour certains son écriture dans son alphabet local (s'il est différent de notre alphabet latin) classés plus ou moins par continent : 

Traduction
(se prononce)
Ecriture
(dans l'alphabet local)
Langue
kanval(1)   breton
(France)
cameù (caméou)   occitan
(France)
camél (camél)   patois languedocien
(France)
camel   anglais
kamel   allemand, suédois,
danois, norvégien
kameel, kemel   néerlandais
kaméil   luxembourgeois,
francique
cammello   italien
kamila grec
Kameila   macédonien nouveau
camello   espagnol
camelo   portugais
gemel (dze'mel)   maltais
camall (kamoul)   gaeilge
(irlandais celtique)
verblut russe
  tatar
kaamel   estonien
kupranugaris   lithuanien
kamielis   lette
(Lettonie)
kamila bulgare
teve   hongrois
velbloud   tchèque
aklemi   géorgien
tuya   ouzbèke
too (teuy)   kirghiz
duyë   turkmène
tüyë kazakh
  ossete
emkal tchétchène
shutur   tadjik
shotor   persan
(Iran et Afghanistan?)
temege (alphabet mogol classique) mongol
(alphabet cyrillique)
luotuo chinois
rakuda(2)
japonais
udd thaï
nak ta coréen
lac da vietnamien
yunt hindi, mahrati
(Inde)
u(n)th bengali
(Inde)
ustra (ushtrahe) sanskrit
(Inde)
unt   ourdou
(Pakistan)
unta   indonésien, malais
deve   turc
  kurde
our arménien
gamal hébreu
jamal, djemel arabe
baïr   arabe soudanais
ibil (ebel), jemal, eise   libyen
gueumel amharique
(Ethiopie)
galli   afar
(corne de l'Afrique)
geel (guel)   somali
(corne de l'Afrique)
gala   borana
(corne de l'Afrique)
tamas   pokot
(Afrique de l'Est)
ngamia   swahili
(Afrique de l'Est)
buganda
(Ouganda)
ekaal   karimojong
(Ouganda)
yohundé   mossi
(Burkina)
kayimo   kanouri
(Niger, Tchad)
gwani (joni)   toubou
(Niger, Tchad)
di   zaghawanouveau
(Tchad)
niamey   bambara
(Afrique de l'Ouest)
rakumi   haousa
(Afrique de l'Ouest)
geeloobi   foulbé/peul
(Afrique de l'Ouest)
guélem gëlëm wolof
(Afrique de l'Ouest)
yoo   djerma
(Niger)
alam (alphabet tifinagh)
tamacheq
(touareg)
alghoiem (alphabet amazigh)
tamazight
(berbère)
  (alphabet tifinagh)
argham (arr ram)   rifaine
(berbère - Nord Maroc)
ikamela   zoulou
(Afrique du sud)
ngamela   ndebelé
(Afrique du sud - Zimbabwe)
Langues anciennes
camelus   latin
kamelos grec ancien
gamal   phénicien
gamla (g'amlea) araméen
ousthtra uštra avestique
(iranien ancien occidental)
ashtra   perse ancien
cameil   anglo-normand
kamel, úlfaldi   germain
olbenta   vieux haut germain
olfend   anglo-saxon
olbundeo   vieux-saxon
ulbandus   goth, gothique
Autres langues
  (alphabet dactylologique)
lsf
(langue des signes française)
  braille
  -.-. .- -- . .-.. morse

Si vous connaissez d'autres traductions, merci de nous les envoyer à camel@cirad.fr.
Camélement vôtre.

Remerciements pour leurs contributions à :
Nicolas, Nak, Raf, Gaukhar Konuspayeva, Mahamadou Chaibou, Olivier Klien, László Major ,Didier Gille, Paul Mundy, François Guével (2 fois), Marika Pla, Denis Alstone (2 fois), Charlotte Eberson, Vladimir Vadboncoeur, Christian Julia et Cécile Le Meur.

(1) en savoir plus sur l'étymologie de la part de François Guével

(2) Pour le japonais il convient de transcrire simplement rakuda et non pas souhourakuda qui signifie "a deux bosses". Comme vous le constaterez la série chinois-japonais-coreen vietnamien (luotuo - rakuda - nakta - lacda) est en fait la prononciation d'un même mot, luotuo, chameau, qui en chinois ancien se prononçait lokto ou lokta. Il s'agit d'un mot dissyllabique, donc d'origine étrangère, probablement dérivée du persan shotor. Il serait de bon ton, pour le chinois, de retenir (ou au moins d'indiquer) les caractères non-simplifiés, identiques au deux derniers que vous avez pour le japonais.
merci à Denis Alstone de ces précisions


Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr