Lait et urine de chamelle : les vertus médicinales à l’aune de la science 

Les revues sur les « vertus » médicinales et thérapeutiques du lait de chamelle ou de l’urine ne manquent pas dans une littérature dite scientifique qui ne s’encombre pas d’une lecture critique des résultats publiés. Beaucoup de chercheurs aiment tant leur objet d’étude qu’ils ont tendance à prouver leurs certitudes par des expérimentations qui prêtent souvent à discussion comme l’atteste l’article de Mihic et al., 2016 (The Therapeutic Effects of Camel Milk: A Systematic Review of Animal and Human Trials. Journal of Evidence-Based Complementary & Alternative Medicine, 21(4),110-126) dont la conclusion est sans appel: « l’évidence d’un effet est limité par le manque d’essais pertinents permettant d’éviter de nombreux biais. Parmi les modèles animaux étudiés, la plupart ont seulement rapporté des résultats de substitution, et de nombreux tests statistiques sont inappropriés augmentant le risque d'erreurs. Par ailleurs parmi les études sur l’homme, la plupart des résultats rapportés présentent des critères d’efficacité et de sécurité incomplets ».

On prendra donc la récente revue de Galil et al., 2016, avec circonspection (The unique medicinal properties of camel products: A review of the scientific evidence, Journal of Taibah University Medical Sciences, http://dx.doi.org/10.1016/j.jtumed.2015.12.007). Sont donc passés en revue les effets du lait de chamelle et/ou de l’urine sur le diabète, sur le cancer, sur l’hépatite chronique et l’hépatite C et les allergies. Puis les auteurs se penchent sur les « molécules candidates » présentes dans les produits camelins susceptibles d’expliquer ces effets : lactoferrine, immunoglobulines. Finalement, en dépit d’un titre prometteur, l’article n’apporte pas vraiment de réponses évidentes aux questions de la preuve scientifique incontestable des effets « santé » des produits camelins. Moins qu’une revue supplémentaire, les chercheurs devraient plus s’investir dans des protocoles reconnus et incontestables.

Les « vertus » du lait de chamelle :
un enjeu pour la recherche au-delà des croyances.
Photo : B. Faye

 


Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr