L'anatomie interne du dromadaire

Chapitre 1 : La cavité orale

La cavité orale appartient à la partie supérieure du tractus digestif. En tant qu’entrée du canal alimentaire, elle c omprend les organes externes (lèvres) et internes (dents et langue) qui contribuent à la préhension et à la mastication des aliments.

1.1 Les lèvres

La bouche et les dents du dromadaire sont développées pour permettre l’ingestion de plantes désertiques souvent non consommables par d’autres espèces. La muqueuse buccale interne est suffisamment sure et résistante pour permettre la consommation de branches et d’épines qui ne blessent pas la partie interne de la bouche. Les 34 dents sont suffisamment robustes pour broyer des plantes ligneuses et des sclérophytes (plantes résistantes à la sécheresse) souvent caractérisées par des tiges coriaces. La bouche du dromadaire possède des lèvres très mobiles et une langue bien adaptée pour cueillir les toutes petites feuilles des plantes du désert. Les joues sont couvertes en interne par des papilles nombreuses et épaisses. Le palais comme toute la bouche, a une forme « en bouteille » avec un long goulot et comprend une partie dure et une partie molle (Tayeb, 1950). La partie molle peut s’extruder de la bouche chez le male pendant la saison du rut, ce que les non-connaisseurs confondent avec la langue. La cavité orale du dromadaire est recouverte d’un épithélium kératinisé ou non recouvrant lui-même un tissu conjonctif très dense assurant la résistance des tissus. La lèvre supérieure est épaisse et divisée par un profond sillon (le philtrum) en deux parties mobiles et indépendantes. Ce sillon est en continuité avec l’aile latérale des narines. La lèvre inférieure est plus pointue et est pendante surtout chez les vieux animaux. Elle forme un menton plus ou moins marquée selon les r aces. Les deux lèvres sont recouvertes d’une peau souple et poilue. Les poils tactiles longs sont observables sur la partie externe des lèvres et des narines. La lèvre supérieure contient des glandes labiales. La muqueuse labiale est de couleur gris bleuté.

Références

Tayeb M.A.F., 1950.
La cavité buccale du chameau.
Rev. Elev. Méd. Vét. Pays trop. , 4(3), 157-160

photo : B. Faye photo : B. Faye
photo : B. Faye photo : B. Faye
photo : B. Faye

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr