L'anatomie interne du dromadaire

Chapitre 14 : Système cardio-vasculaire

Les organes du système cardio-vasculaire sont le cœur et les vaisseaux sanguins. Le cœur pompe le sang et les vaisseaux sanguins le canalisent et le font parvenir dans tout le corps. Les artères transportent le sang rempli d'éléments nutritifs du cœur à toutes les parties du corps. Finalement les artères se divisent en petites artérioles et capillaires encore plus petits.. Une artériole peut desservir une centaine de capillaires. Les capillaires se réunissent pour former des petites veines aboutissant à de grandes nervures principales, qui approvisionnent le cœur en sang désoxygéné.

14.1 Le cœur

Comme chez tous les mammifères, le cœur du dromadaire est l’organe qui permet d’apporter le sang et l’oxygène qu’il transporte dans toutes les parties de l’organisme. Le cœur est situé dans la cavité thoracique et est entouré par un liquide remplissant un sac appelé péricarde. Le muscle cardiaque produit des impulsions électriques conduisant à des contractions régulières permettant la circulation du sang. Le cœur est divisé en deux parties par le septum et chaque partie est elle-même divisée en deux compartiments, soit au total 4 « chambres ». Les deux « chambres » supérieures sont les oreillettes et les deux « chambres » inférieures, les ventricules qui sont donc distingués en les dénommant gauche ou droite. Quatre types de valves régulent la circulation du sang dans le cœur: (i) la valve tricuspide régule la circulation sanguine entre l'oreillette droite et le ventricule droit, (ii) la valve pulmonaire contrôle le débit sanguin du ventricule droit vers les artères pulmonaires, (iii) la valvule mitrale permet le passage du sang riche en oxygène depuis les poumons de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche., (iv) la valve aortique ouvre la voie pour faire passer le sang riche en oxygène du ventricule gauche vers l'aorte.

La paroi cardiaque comprend l’épicarde (couche externe de la paroi du cœur), le myocarde (la couche musculaire médiane) et l’endocarde (couche interne). La conduction cardiaque est le rythme auquel le cœur gère ses impulsions électriques. Pour provoquer les contractions, le cœur met en jeu les structures suivantes : (i) le faisceau auriculo-ventriculaire (fibres qui transmettent les impulsions cardiaques), (ii) le noyau auriculo-ventriculaire (tissu nodal qui relaie les impulsions cardiaques), (iii) les fibres de Purkinje (branches qui s'étendent du faisceau auriculo-ventriculaire, et (iv) le noyau sino-auriculaire (tissu nodal qui gère le rythme de contraction du cœur).

Le poids du cœur du chameau est d’environ 1,5 kg. La fréquence cardiaque du chameau est en moyenne de 45,6 battements par minute avec une gamme normale de 30 à 57 battements/minutes. Le nœud sinusal du chameau est situé à 0,5 mm sous l'épicarde, près de la jonction entre la veine cave crânienne et l'oreillette droite dans le sulcus terminalis. Sa forme est oblongue allongée, légèrement « vrillée » avec 28,2 mm de longueur, 5,7 mm de largeur et 5,4 mm d’épaisseur. Sa section maximale est de 101,6 mm².

L'artère centrale du nœud en provenance de la branche circumflexus de l'artère coronaire gauche et, sur toute sa longueur dans la substance du nœud sinusal, possède une membrane élastique interne (Ghazi et Tadjalli, 1996). L'approvisionnement en sang du cœur de chameau est assuré par une grosse artère coronaire droite et une autre plus petite (Ghazi et Tadjalli, 1993).

 1. Oreillette droite

 2. Ventricule droit

 © B. Faye
Le cœur
 1. Parenchyme

 3. Oreillette gauche

 4. Valve pulmonaire

 5. Ventricule gauche

 6. Artère coronaire

 

Le cœur
 1. Oreillette gauche

 2. Valve aortique

 3. Myocarde

 4. Valve mitralee

 5. Endocarde

 6. Ventricule gauche

 © B. Faye
Le cœur

Références

Ghazi S.R., Tadjali M., 1996.
Anatomy of the sinus node of camels (Camelus dromedarius). Anat.Histol. Embryol., 25(1), 37-41

Ghazi S.R., Tadjali M., 1993.
. Coronary arterial anatomy of the one-humped camel (Camelus dromedarius). Vet. Res. Comm., 17, 163-170

 


Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr