Un nouveau virus transmis à l’homme par la tique du dromadaire 
(février 2011)

On parle beaucoup des maladies émergentes. En voici une qui vient d’être révélée par une dépêche médicale : un premier cas de « fièvre hémorragique d’Alkhurma » vient d’être rapporté en Arabie Saoudite. Il s’agit de deux personnes, des touristes italiens, ayant visité un marché aux dromadaires. De retour en Italie en mai 2010, les deux voyageurs ont présenté de fortes fièvres, des nausées et une grande fatigue. Après de nombreux examens, notamment génétiques, le diagnostic a porté sur le virus d’Alkhurma, un flavivirus pouvant provoquer une encéphalite mortelle dans 25% des cas. La première mention de ce virus date de 1995 en Arabie Saoudite sur des bouchers en contact avec des dromadaires. Le virus ne semble pas avoir quitté l’Arabie Saoudite. Le cas des touristes italiens est le premier cas « d’exportation » de la maladie.

Une étude épidémiologique cas-témoin réalisée dans la région de Najran (sud du pays à la frontière avec le Yémen où la maladie apparaît endémique) entre 2006 et 2009, visant à comparer des patients séropositifs et des patients séronégatifs a permis d’identifier le principal facteur de risque : la morsure par Ornithodoros savignyi, une tique du dromadaire. De fait nos deux touristes italiens avaient été mordus par une tique semblable. Qu’on se rassure, ils ont été traités et sont désormais tirés d’affaire.

Cela dit, les autorités sanitaires sont vigilantes car la tique est présente dans tout le Moyen-Orient et la dissémination de la fièvre d’Alkhurma au-delà des frontières saoudiennes est toujours possible.

Une bonne nouvelle cependant : il apparait que la maladie n’est pas transmissible par le lait de chamelle cru comme cela avait été envisagé lors des premiers cas humains apparus. Cela rassure les buveurs de lait de chamelle, nombreux en Arabie Saoudite !!

Pour en savoir plus, voir le diaporama 120 Ko sur le site www.infectiologie.com

 

Tique du genre Ornithodoros

 

 

 

 

 

 


Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Informations légales © Copyright Cirad 2001 - camel@cirad.fr